31
Août
10

Robot Orchestra – « Disorder of Colors »


ROBOT ORCHESTRA
Disorder of Colors

label : autoproduit

www.myspace.com/robotorchestra

Robot Orchestra est un duo noise rock originaire de la Rochelle. Deux tronches qu’on a déjà vues quelque part, à Orléans et sur la route… l’ami Steve, tout d’abord. Rencontré il y a une dizaine d’années avec son groupe Feeding qui pratiquait une sorte de « post neo metal » pas mal du tout. PP&M les avait fait jouer à l’Underground, rue de la Cholerie à Orléans… ça date ! Steve gueulait dans le micro et tournait déjà avec ses potes de Down To Earth, plutôt branchés Quicksand si je me souviens bien à l’époque.

Egalement tourneur d’un beau paquet de groupes, Steve a malgré tout trouvé le temps de se mettre à la guitare et de multiplier les projets musicaux. Certains se rappellent peut-être Jenna, son combo emo gueulard… depuis quelques années maintenant il semble se consacrer à Robot Orchestra. Avec lui officie le batteur de Down To Earth (dernier album chroniqué ici). Pour les chanceux qui connaissent et apprécient DTE, Disorder of Colors n’est pas dénué d’intérêt. On retrouve ce même jeu de batterie aussi puissant qu’inspiré et technique, mais dans une ambiance plus sombre et noisy.

Le chant n’est pas omniprésent au long des sept titres du disque, et laisse la place à de successives montées et descentes plutôt réussis dans le genre emo. Robot Orchestra a de la personnalité : en cherchant bien, on sent que la paire aime bien Shellac, The Jesus Lizard, des trucs plus indie rock mais tout aussi incisifs comme Lack, Fugazi ou Jawbox… mais ça s’arrête là : les ambiances sont tellement variées suivant les morceaux que le Disorder a finalement assez de Colors dans sa palette pour peindre un truc original et plaisant, tout en caressant les oreilles des rockeurs scotchés dans les 90’s.

Robot Orchestra est souvent sur la route, partout en Europe… essayez de les choper en live !

29
Août
10

Six Gallery – « Breakthroughs In Modern Art »


SIX GALLERY
Breakthroughs In Modern Art

label : Caroline Third Party / Superball Music

www.myspace.com/sixgallery

Un poulpe sur la pochette : déjà, ça commence bien. Un premier morceau, Bermuda Triangles, qui rentre directement dans ma playlist « 5 étoiles ». Les gars de l’Ohio font mouche grâce à un judicieux mélange de post rock à guitares « son clair qui tricote » et de vocaux aussi mélodiques qu’aériens… selon la bio, le groupe était auparavant en format instrumental, et vient d’accueillir un chanteur/guitariste. Breakthroughs In Modern Art est ainsi le premier disque du groupe dans ce format pop.

Car c’est bien de pop qu’il s’agit : Six Gallery me rappelle le fleuron de la musique indie à guitares qui dégueule de mon disque dur : en premier lieu Minus The Bear, puis Monochrome, Oh! The Joy, Look Mexico, le début de Bloc Party… et même un peu de choses moins faciles d’accès comme Cougar (tiens, un groupe de post rock) ou Maps & Atlases, avec lesquels Six Gallery a déjà tourné. En gros, du groupe pointu : il ne faut pas s’attendre à voir cet album grimper en haut des charts, d’ailleurs l’album est déjà sorti depuis un an sans faire vraiment parler de lui.

Reste que derrière des refrains pop à souhait, un son ultra agréable et blindé de jolies reverb de partout, on sent que Six Gallery est un groupe exigeant. C’est pas la machine de guerre ricaine habituelle, mais plutôt la finesse d’écriture et d’exécution qui règne ici, propre aux groupe précités. On sent qu’on a affaire à de très très bon techniciens, notamment les gratteux qui jouent quasi constamment en tapping. Dans l’ensemble assez mélancolique (vous avez dit « emo » ?), l’album réserve quelques envolées de guitares grasses à souhait qui font du bien par où elles passent.

Sûrement un peu trop barré dans son genre pour le grand public, Six Gallery est un de ces groupes capables de pondre des tubes qui gagneraient à être (un peu plus) connus. Libre à vous de passer le mot !




archives





contacts

PP&M / Opposite Prod
c/o Boris A.
22 rue Louise Labé
45000 Orléans - FRANCE
tél. : 06 86 72 65 77 (Boris)
info@ppandm.com

  S'ABONNER AU PODCAST :



'