16
Juin
10

Tentaculation #107

La Tentaculation #107 est en ligne, animée par Thomas & Boris. Dans 15 jours, ça sera la 20ème et dernière émission d’une année scolaire bien remplie. Merci à tous les groupes et labels qui nous envoient des disques, on va faire en sorte de passer tout ce qu’on aime dans la #108 !

PLAYLIST


  1. Carpathian Wanderlust (compilation : « MMX: The Deathwish/Malfunction/Six Feet Under Spring Sampler »)
  2. Social Circkle Out of Focus (album : « City Shock »)
  3. Ceremony Don’t Touch Me (album : « Rohnert Park »)
  4. Sed Non Satiata L’arrache coeur (album : « Sed Non Satiata »)
  5. Brume Retina 3538773 (album : « Agresse gueule »)
  6. Room 204 Plate Pan (album : « Balloons »)
  7. The Patriotic Sunday Capital Letters (album : « Characters »)
  8. Simon Chainsaw Born to Die (album : « Eight Times Lucky – Retrospective Best Of 1999-2010 »)
  9. Grails Self-Hypnosis (album : « Black Tar Prophecies vol. 4 »)
  10. Klone Hollow Way (album : « Black Days »)
  11. No Time For Fame 222 (maxi : s/t)
  12. Mathias Sten Autonomy (album : « Avaray »)
  13. Ikerasak Sour (EP : « Plastik Culture »)
  14. MORCEAU (MERDIQUE) DE FIN : Jon Lajoie Show Me Your Genitals

08
Juin
10

Ceremony – « Rohnert Park »


Ceremony - "Rohnert Park"

CEREMONY
Rohnert Park

label : Bridge Nine

www.ceremonyhc.com

Signés chez Bridge Nine à l’instar de leurs comparses de Defeater ou de Have Heart, les californiens de Ceremony proposent depuis 2004 un hardcore oppressant, violent et agressif. Là où certaines productions actuelles vont sonner trop conventionnelles ou trop soignées, Ceremony sort du lot et réalise le parfait mélange entre l’urgence du hardcore des eigthies et le son massif de groupes plus modernes.

Le troisième album du groupe, dont la sortie est prévue pour le 8 juin, ne déroge pas à la règle et s’inscrit dans la droite lignée de ses prédécesseurs. Le chant sauvage de Ross Farar, au bord de la rupture, confère à Rohnert Park un ton alarmiste et malsain. Il en ressort un hardcore efficace et poignant, qui ne laissera personne indemne…

Seuls les interludes présents ici ou là sur l’album réussissent à atténuer la tension qui s’accumule au fil des morceaux. Ils laissent entrevoir un côté jusque là peu connu du groupe, qui nous avait habitué à des albums regorgeant de violence du début à la fin, sans temps mort. Ici, ces « pauses » rendent l’ensemble cohérent, bien construit, et permettent à l’auditeur de reprendre son souffle entre deux déferlantes d’une musique dévastatrice.

De tout le catalogue Bridge Nine, Ceremony est un des groupes qui m’enthousiasme le plus, et ce n’est pas Rohnert Park qui me fera revoir ma position, vous l’aurez compris. A se procurer d’urgence !




archives





contacts

PP&M / Opposite Prod
c/o Boris A.
22 rue Louise Labé
45000 Orléans - FRANCE
tél. : 06 86 72 65 77 (Boris)
info@ppandm.com
'